LE RENARD POLAIRE ARCTIQUE

Le renard arctique par Anne-Mathilde Thierry

Le renard polaire, ou renard arctique, est un petit mammifère carnivore présent dans l’ensemble de l’Arctique. Son épaisse fourrure, ses réserves de graisses et le système d’échange de chaleur limitant les pertes d’énergie au niveau de ses pattes lui permettent de survivre dans ces régions aux conditions climatiques extrêmes.Le renard polaire se nourrit principalement de petits rongeurs ou d’oiseaux. Il mange aussi des insectes, des baies, des charognes, ou des carcasses de phoques laissées par les ours polaires. Lorsque les ressources alimentaires sont abondantes, beaucoup de renards se reproduisent et les portées sont grandes (jusqu’à 16 voire 18 renardeaux par portée). Lorsque la nourriture est rare, les renards se reproduisent peu, et les rares portées ne comptent que quelques renardeaux.

Le pelage du renard polaire peut être de différentes couleurs : le renard de type blanc est blanc en hiver et beige et marron pendant l’été, le renard de type bleu est bleu-gris pendant l’hiver, et brun pendant l’été. La proportion de renards blancs et bleus varie en fonction des régions : les renards bleus sont très rares dans le nord de l’Arctique (par exemple 99% de renards blancs dans l’Arctique canadien contre 50 à 80% de renards bleus en Islande).

Si l’espèce n’est pas en voie de disparition à l’échelle de l’Arctique, les changements climatiques constituent une nouvelle menace. Alors que l’Arctique se réchauffe, l’habitat du renard polaire change. La toundra se trouve lentement remplacée par la forêt boréale. Le renard roux gagne les régions arctiques – où il chasse le renard polaire et ses proies. Le nombre de carcasses laissées par les ours polaires, importante ressource alimentaire pour le renard polaire pendant l’hiver, diminuent.

Avec les élèves de Saulieu, de Liernais et d’Ilullissat, nous réfléchirons à l’avenir du renard polaire en Arctique.

Renard polaire adulte de type bleu en pelage d’été

© Anne-Mathilde Thierry

Renards polaires de type blanc en pelage d’hiver, marqués aux oreilles dans le cadre d’un programme de recherche

© Romain Garlet

Renard polaire adulte et cinq renardeaux de type blanc en pelage d’été sur une tanière

© Anne-Mathilde Thierry